Accueil > LES SPECTACLES > CES PETITS MOUVEMENTS DU COEUR > CES PETITS MOUVEMENTS DU COEUR
logo

CES PETITS MOUVEMENTS DU COEUR

Création 2010

D’après des textes et des chansons de Fabrizio De André, Giorgio Gaber et Fabio Alessandrini.

Une coproduction Compagnie Teatro di Fabio, Espace Jean Legendre - Scène Conventionnée de Compiègne, Théâtre le Chevalet, Noyon, EPCC Spectacle Vivant en Picardie.
Avec le soutien de : DRAC Picardie, Conseil Régional de Picardie,
Conseil Général de l’Oise, Ville de Compiègne.

DISTRIBUTION

Textes et chansons : Fabrizio De André, Giorgio Gaber,
Fabio Alessandrini.
Mise en scène : Fabio Alessandrini.
Musiques originales et arrangements : Paolo Silvestri.
Scénographie : Antoine Vasseur.
Collaboration artistique : Riccardo Maranzana.
Lumière : Alban Sauvé.
Univers sonore : Wilfrid Connell.

Avec Fabio Alessandrini, Elisabetta Mastromarino (chant / jeu)
Damien Hennicker (saxophones)
Thomas Ostrowiecki (percussions)
Kevin Reveyrand ( contrebasse)
Lucien Zerrad (guitares)

Une rencontre entre Théâtre et Chanson

Depuis longtemps la musique et le jeu d’acteur se côtoient dans mon travail.
Je voudrais raconter des histoires d’aujourd’hui, qui interpellent chacun d’entre nous. Je sens un lien très naturel entre les sentiments qui parcourent ces histoires, et certaines notes, certains accords, ou désaccords, qui peuvent s’y entremêler, en soulignant la musicalité de la parole elle-même.
Je voudrais que les sons de plusieurs langues se mélangent, s’entrelacent, en devenant musique dans la musique, parce que je crois que la voix du cœur parle plusieurs langues, toutes peut-être, ou peut-être que tous les cœurs parlent la même. Fabio Alessandrini

Peut-être l’homme et la femme

se débattent-ils à la recherche d’une position, d’un emboîtement, comme deux corps qui se retournent dans leur sommeil dans un lit trop étroit en plein cœur du désert. Ou alors ils marchent lentement vers un équilibre, une Harmonie qui les attend depuis la nuit des temps. Et si ce lieu fantastique était justement le fait de marcher ensemble de se sentir, de s’étudier, d’échanger des ingrédients, des matières premières, des baisers comme des pierres précieuses, des promesses d’éternité… Fabio Alessandrini

Giorgio Gaber

a su créer un mélange génial de théâtre et de chanson, en voyageant avec maestria sur le fil qui sépare et unit l’ironie, la douleur, la poésie, le comique exhilarant. Grâce à son charisme, à sa force, à sa générosité il surprenait le public avec sa narration aux mille pièges tragicomiques, toujours à la recherche des contradictions humaines et sociales les plus profondes.

Fabrizio De André

est un chansonnier, un musicien fin, un poète exigeant, jamais banal. Il aimait, entre autres, transformer la littérature et l’Histoire en chanson. On pourrait le rapprocher de Léo Ferré et de Georges Brassens, dont il a même traduit et chanté quelques chansons. L’adaptation de quelques pages des Evangiles Apocryphes est sûrement l’une des étapes fondamentales dans sa recherche artistique. Trois chansons du spectacle font partie de cette œuvre.

Ces Petits Mouvements du Coeur - vidéo promo IMG/flv/cpmc_web_2013.flv